Theatre. un conte danse dimanche

Article du Ouest-france daté du 17 décembre 2014

Les danseuses de l’association Entre Chats proposent un sujet ô combien d’actualité. L’hiver et le froid dans la rue.

Trois questions à…

Isabelle Couffin, chorégraphe.

D’où vient cette création ?

En 2011, nous avions présenté Casse noisettes. Cette fois-ci avec La petite marchande d’allumettes, l’idée est de proposer un conte populaire plus actuel, en phase avec la société. L’idée d’une création à Noël est d’offrir un travail très abouti, différent du spectacle de fin d’année. Il implique une trentaine d’élèves (enfant et adulte) qui suivent les deux ateliers, les cours techniques et les cours de chorégraphie et de théâtre corporel.

Ce spectacle implique deux compagnies ?

Cette proposition est une coréalisation du Studio de la Manu et Entre Chats ainsi que la compagnie Mad avec Juliette Gauthier pour l’écriture et une partie de la mise en scène. Et la collaboration de Marine Tanguy pour la danse contemporaine et celle de Pierre-Nicolas Buisson pour la danse classique.

En quoi, ce spectacle est-il féerique ?

La petite marchande d’allumettes s’inscrit dans le quotidien. Les costumes sont intemporels. La féerie se déclenche au moment des apparitions dans l’imaginaire de la petite fille. Il y a aussi la charrette du marchand de froid, personnage fantastique, et la scène du banquet soulignée par un extrait du Lac des Cygnes. Le conte d’Andersen se passe à Copenhague dans la nuit danoise, le froid et la neige. Nous avons choisi des musiques de compositeurs nordiques.

Dimanche 21 décembre, à 16 h, au théâtre de Morlaix. Tarifs : de 5 à 14 €.